Auteur : Guides de voyage Ulysse

Des forêts de l’Abitibi jusqu’aux îles du Saint-Laurent, en passant par les rivières de la Mauricie, le Québec est un coffre aux trésors rempli de possibilités d’activités extérieures. Voici 5 suggestions pour bonifier votre programme estival.

Bas-Saint-Laurent

Randonnée d’observation sur l’île aux Lièvres

Situés au beau milieu du fleuve Saint-Laurent en face de Rivière-du-Loup, l’île aux Lièvres et l’archipel du Pot à l’Eau-de-Vie, sous la protection de la Société Duvetnor, constituent des destinations de choix pour une escapade en milieu sauvage.

Organisme sans but lucratif géré par un groupe de biologistes, la société Duvetnor permet au public, sous certaines conditions, de jouir de paysages et d’écosystèmes magnifiques. Que ce soit pour un séjour ou pour une randonnée d’un jour, les randonneurs disposent de quelque 45 km de sentiers pour côtoyer la nature sauvage de l’île aux Lièvres, qui fait 13 km de long.

Ils peuvent y séjourner en camping, en chalet ou à l’Auberge du Lièvre, ou encore dans le magnifique phare du Pot à l’Eau-de-Vie, sur l’île du Pot du Phare. Ce phare plus que centenaire a été restauré avec soin, et le forfait d’hébergement comprend, outre le gîte, la traversée au départ de Rivière-du-Loup et le couvert.

 http://duvetnor.com

Gaspésie

Balade contemplative dans les Jardins de Métis

Grand-Métis bénéficie d’un microclimat qui attirait autrefois les estivants fortunés. L’horticultrice Elsie Reford a ainsi pu y créer un jardin magnifique à l’anglaise où poussent plusieurs espèces d’arbres et de fleurs, introuvables ailleurs à cette latitude en Amérique, et qui constitue de nos jours le principal attrait de la région.

Les Jardins de Métis font partie des plus beaux jardins du Québec et leur nom a fait le tour du monde! Les splendides jardins sont subdivisés en plusieurs ensembles ornementaux distincts que l’on parcourt à son gré. Les amateurs d’ornithologie apprécieront également la présence de nombreux oiseaux dans les clairières, sur les pelouses, dans les jardins, dans la zone boisée et près du fleuve.

La Villa Estevan, ancienne demeure magnifiquement restaurée de la famille Reford, se trouve au milieu des Jardins de Métis. Une exposition permanente y dresse un portrait de la vie d’Elsie et Robert Reford, horticulteurs, photographes et pêcheurs passionnés. On peut aussi s’y restaurer avec un repas gastronomique où les produits régionaux et du potager de la villa sont à l’honneur.

www.jardinsdemetis.com

Mauricie

Road trip sur la Route des rivières

Grand-Mère, un secteur de Shawinigan, constitue le point de départ idéal pour explorer la vallée du Haut-Saint-Maurice, en suivant la Route des rivières, une voie panoramique qui longe notamment la rivière Saint-Maurice. Dans le Parc des chutes de la Petite rivière Bostonnais, situé à l’entrée de la ville de La Tuque, il ne faut pas manquer de monter au sommet de la tour d’observation ni d’emprunter les sentiers de randonnée, qui offrent entre autres un point de vue magnifique sur une chute de 35 m de haut. Le site bénéficie également de plusieurs centres d’interprétation.

Parc des chutes de la Petite rivière Bostonnais
www.tourismehsm.qc.ca

Abitibi-Témiscamingue

Exploration du nouveau parc national d’Opémican

Partiellement ouvert en 2018 et complètement accessible depuis 2019, le parc national d’Opémican couvre 252 km2 de lacs et forêts. Établi en partie sur le site d’un ancien poste de relais pour le flottage du bois, le parc national d’Opémican (de l’algonquin opemikon, « le long du chemin suivi par les Autochtones ») a une vocation de site historique (les vestiges de l’ancien poste de relais sont mis en valeur) et de plein air, avec une panoplie d’expériences telles que la randonnée, le canot-camping et la pêche. Camping et formules prêt-à-camper sont proposés pour l’hébergement.

www.sepaq.com/opemica

Laurentides

Pique-nique dans le Parc régional de la Rivière-du-Nord

Dans le Parc régional de la Rivière-du-Nord, on se balade au rythme de l’eau, qui coule tantôt d’un ton si doux et reposant, tantôt vrombissant du ton musclé des chutes. D’ailleurs, presque tous les sentiers longent la rivière du Nord, qui est le cœur même du parc. Le Parc régional de la Rivière-du-Nord, situé à une cinquantaine de kilomètres au nord de Montréal, est régi par les municipalités de Saint-Jérôme, Lafontaine, Bellefeuille et Prévost. Il est donc divisé en quatre secteurs.

Le parc a vu le jour en 1990 et, depuis ce temps, de nouveaux sentiers sont sans cesse créés. Des belvédères et des aires de jeux sont aménagés afin de rendre le séjour des plus agréables. On y trouve entre autres un sentier sensoriel, un parcours d’hébertisme et de géocaching.

www.parcrivieredunord.ca

Texte tiré du guide Ulysse Le Québec, par un collectif d’auteurs Ulysse

CONCOURS Dites-nous quelle région du Québec est votre préférée pour les vacances et courrez la chance de gagner le guide J'explore le Québec !

Laisser un commentaire