Activité

10 îles à explorer au Québec

Nul besoin de se rendre à l’autre bout de la planète pour profiter de l’exotisme insulaire, le Québec compte de nombreuses îles qui ont toutes un petit quelque chose d’enchanteur. Y aller par bateau ou par pont rendra déjà l’expérience excitante en soi pour les petits. Voici 10 îles à explorer au Québec qui vous feront vivre des aventures familiales totalement différentes.

 

 

Grosse-Île

En plein milieu du fleuve Saint-Laurent se dresse cette île au lourd passé. Aujourd’hui devenue lieu historique national de la Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais, l’île a été une station de quarantaine pour quatre millions immigrants de 1832 à 1937 et a ainsi servie à contrer les épidémies. Pour nous, on commence le périple à Berthier-sur-Mer où on monte à bord d’un bateau de croisière qui nous conduit à bon port. Une fois sur île, on peut visiter des bâtiments d’époque restaurés : hôtels, chapelles et lazaret (soit des hôpitaux pour les patients atteints de maladies contagieuses). On fait aussi vivre aux visiteurs l’expérience d’une inspection médicale tout comme les immigrants l’ont vécu à leur arrivée sur la Grosse île. Le Mémorial-des-Irlandais permet aussi de rendre hommage aux Irlandais qui ont succombé à la maladie. Pour bien saisir l’histoire, on monte à bord du petit train qui nous guidera sur l’île en nous fournissant de précieuses informations. Il vous amènera au village des employés de la station de quarantaine ainsi qu’au secteur des hôpitaux. Pour les 6 à 10 ans, un livre d’activités les guidant dans leur exploration leur sera aussi remis. Outre le côté historique, l’île offre aussi un point de vue spectaculaire et un patrimoine naturel exceptionnel.

 

Île Verte

Bien installée dans le Bas-Saint-Laurent, l’Île Verte, soit la municipalité de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est un petit joyau à visiter en famille. Vous pourrez facilement l’explorer en entier puisque le chemin qui relie les deux extrémités ne fait que 13 kilomètres de long. Sur l’île, vous trouverez trois attraits principaux qui pourront intéresser les enfants. D’abord, l’école Michaud, qui est une ancienne école de rang transformée en centre d’interprétation sur la vie insulaire. Puis, l’inusité musée du squelette qui fascinera les enfants avec ses 300 squelettes impressionnants. Enfin, le point culminant de votre visite sera sans doute le phare, datant de 1809. On commence par l’exploration du musée qui raconte l’histoire du phare et de ses gardiens, puis on grimpe au sommet pour admirer les paysages de haut. On y trouve un point de vue tout à fait splendide sur les montagnes de Charlevoix. L’île est aussi un bon endroit pour faire du vélo ou de la randonnée pendant laquelle vous croiserez de superbes paysages sur les circuits allant de 2 à 10 km.

 

 

Île d’Orléans

Terre fertile et véritable jardin de Québec, l’île d’Orléans est riche de nombreux trésors. Faisant face à la majestueuse Chute Montmorency, l’île regorge d’attraits familiaux. En faire le tour vous prendra la journée en entier si vous marquez de nombreux arrêts et vous pourrez même y loger dans l’une des nombreuses auberges, en chalet ou encore au magnifique camping. L’agrotourisme est à l’honneur sur l’île et les petits gourmands seront comblés. Selon la saison, on s’arrête pour cueillir des fruits dans l’une des nombreuses fermes: fraises, framboises, bleuets, mûres, pommes, il y en a pour tous les goûts! Parmi les incontournables, on note le Parc maritime de Saint-Laurent où vous pourrez en apprendre davantage sur l’époque de la construction navale en bois. Plusieurs fermes permettront aussi aux enfants de côtoyer des animaux. Sans oublier les boutiques recelant de gourmandises comme la Chocolaterie de l’île d’Orléans, la Nougaterie, la confiturerie Tigidou et la Boulange avec sa délicieuse miche de pain au chocolat. Avec les petits, l’étang de pêche à la truite située à Sainte-Famille est aussi gage de succès. Ne manquez pas non plus de gravir la tour d’observation à Saint-François pour obtenir un superbe panorama sur le fleuve.

 

Îles-de-Boucherville

Tout près de Montréal, on retrouve cinq petites îles qui forment ensemble le Parc national des Îles-de-Boucherville : l’île Sainte-Marguerite, l’île Saint-Jean, l’île à Pinard, l’île de la Commune et l’île Grosbois. Les îles sont un endroit idéal pour profiter du plein air en famille. Sur place, vous aurez accès à 21 kilomètres de sentiers pour pratiquer la randonnée ou encore le vélo. La location de vélo y est d’ailleurs gratuite pour les enfants. On peut aussi louer une embarcation (canot, kayak, rabaska) afin de naviguer sur l’eau. Pêche, volleyball sur sable, activités de découverte et observation de cerfs de Virginie sont aussi au programme. Si on veut y passer la nuit, un camping est aménagé sur l’île Grosbois et il propose 54 emplacements sans services et 21 tentes Huttopia. À noter que le camping est seulement accessible à vélo, à pied ou en petite embarcation puisqu’il est situé à 3 km du stationnement.

 

Île Saint-Quentin

À Trois-Rivières, l’île Saint-Quentin est un véritable lieu de rassemblement des petites familles. Elle grouille d’activités et spécialement pendant la période estivale. La plage, bordée par la rivière Saint-Maurice, est l’un des principaux attraits. Si on le préfère, on peut aussi pratiquer la baignade dans la belle piscine dotée de petites glissades d’eau ou encore dans la pataugeoire pour les petits. Une magnifique aire de jeux est aussi installée sur les lieux. Si on veut explorer l’île au grand complet, on opte pour la piste cyclable de 3,5 kilomètres. Pour une balade en nature, on parcourt les sentiers de randonnée et tout spécialement la passerelle d’interprétation en bois qui nous renseigne sur l’écologie de l’île. Si on souhaite étendre notre séjour, on plante notre tente au camping sauvage.

 

Îles de Saint-Timothée                                                                                                                                            

À Salaberry-de-Valleyfield, le parc régional des îles de Saint-Timothée qui englobe quatre îles (île des Frères, île des Sœurs, île Racicot et île Paiement) est idéal pour une journée familiale. On y retrouve une magnifique plage sablonneuse, des terrains de volleyball et des jeux pour les enfants. On peut même explorer l’île par les sentiers pédestres et essayer la piste d’hébertisme. Il est aussi possible d’y louer des embarcations nautiques.

 

Île aux Lièvres

En montant à bord d’un des bateaux de la Société Duvetnor pour une traversée d’une trentaine de minutes à partir de la marina de Rivière-du-Loup, on atteint la splendide et calme île aux Lièvres. Pour les familles qui aiment davantage le côté nature sauvage, l’Île aux lièvres et sa voisine, l’archipel de Pot-à-l’eau-de-Vie sont toutes indiquées. On s’y rend surtout pour faire de la randonnée dans les 45 kilomètres de sentiers et pour y observer la faune. Côté hébergement, on choisit entre la coquette Auberge du lièvre, les magnifiques chalets ou le camping sauvage. Pour plus d’exotisme, on fait un saut aux Îles du Pot-à-l’eau-de-Vie pour passer la nuit dans un phare. Il faut toutefois être âgé de plus de 10 ans pour y séjourner.

 

Île Darvard

À quelques kilomètres de Sorel, sur la rivière Richelieu, l’Île Darvard est un emplacement incomparable pour un pique-nique enchanteur. L’endroit renferme aussi le Lieu historique national du Canal-de-Saint-Ours qu’il faut découvrir. On peut admirer l’impressionnante écluse et y regarder passer les bateaux. On en profite aussi pour observer les poissons à la passe migratoire. On peut également se laisser tenter par les sentiers de sous-bois aménagés afin d’admirer la faune de près. Tout nouveau cet été, il est aussi possible pour toute la famille de dormir sur l’île dans l’une des six unités d’hébergement« prêt à camper » oTENTIK.

 

  • De passage dans la région, il faut aussi faire une excursion dans les îles de Sorel, reconnue par l’UNESCO. On ne peut malheureusement pas descendre sur les îles, car la plupart sont privées, mais la Maison du marais offre la location de canot ou kayak pour les admirer et organise des excursions de deux heures en bateau.

Isle-aux-Coudres

Dans Charlevoix, L’Isle-aux-Coudres est un incontournable. Qui a-t-il généralement sur une île? Un trésor, bien sûr! Partez à la chasse au trésor en famille jusqu’au 12 octobre sur les 23 kilomètres de l’Isle. L’Isle est aussi parfaite pour les randonnées à vélo, vous pouvez d’ailleurs y faire la location de tandems, de quadricycles ou de remorques pour les petits. Le centre de location Vélo-Coudres possède aussi un mur d’escalade à essayer! On ne manque pas non plus de faire un tour au Verger Pedneault qui conçoit des produits à partir de pommes, prunes et poires. On visite aussi les deux moulins et on fait une halte gourmande à la Boulangerie Bouchard. Hôtels, gîtes, chalets et trois campings vous permettront de vous loger.

 

Île Melville

À Shawinigan, on se rend au Parc de l’Île Melville pour mettre le pied sur deux îles : l’Île Melville et l’Île Banane. En famille, on dispose de 160 hectares de nature en plein cœur de la ville. Le parc comprend un superbe camping de 146 emplacements et une auberge trois étoiles. On s’y rend aussi pour faire le parcours Arbre en Arbre, louer une embarcation nautique (canot, kayak, pédalo, ponton, chaloupe ou rabaska) ou faire une longue randonnée en forêt.

 

Texte : Marilyn Préfontaine

Catégorie secondaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *