Activité

5 bonnes excuses pour visiter Gatineau et Ottawa cet été

Et si on mettait le cap sur l’Outaouais? Plus précisément dans la quatrième ville en importance au Québec : Gatineau. Dans notre mire : les activités qui plairont aux petites familles. Et au cas où un membre de la tribu hésiterait, on vous fournit des munitions pour qu’il y ait consensus assuré.

 

1

La ville est remplie de musées pour les jours de pluie

Gatineau brille par sa culture et plusieurs de ses musées risquent fort d’intéresser la marmaille. C’est le cas du Musée Canadien de l’histoire qui n’est ni plus ni moins que le musée le plus visité du pays. Magnifiquement localisé en bordure de la rivière des Outaouais, le bâtiment impressionne déjà de l’extérieur. Par les expositions, on y retrace l’histoire du pays. On peut d’ailleurs y admirer la plus grande collection de mâts totémiques en salle au monde. Le musée renferme aussi CINÉ+ où on peut aller s’installer devant une projection en 2D ou 3D avec une résolution d’image de 4K.

 

Le Musée Canadien des enfants est aussi situé à la même adresse et c’est une visite incontournable avec les petits puisque l’endroit leur est entièrement consacré. Pendant leur exploration, les enfants vivront un véritable voyage autour du monde à travers une trentaine de modules de l’exposition permanente. Accessoires, costumes et objets à manipuler librement enjoliveront la visite. Monter à bord d’un autobus du Pakistan, pénétrer dans une tente bédouine ou dans une maison typique indonésienne, voilà ce qui attend vos petits.

 

Comment se fabrique l’électricité? Vous pourrez répondre à cette question en visitant la centrale des Rapides-Farmer ouverte depuis 1927. Le tour guidé vous entraînera jusqu’au centre d’un groupe turbine-alternateur, de quoi impressionner tout le monde!

 

2

Toute la famille a besoin d’un grand bol d’air frais

À seulement 15 minutes du centre-ville de Gatineau, le parc de la Gatineau est une réserve de bonheur pour les amateurs de plein air. Le parc s’étend sur 361 km2 de collines et de forêts. On peut y pratiquer la randonnée pédestre, le camping, la baignade, le ski, le vélo et bien plus. De juin à septembre, six plages surveillées permettent de se tremper dans différents lacs. Pour y passer la nuit, on peut choisir entre le camping, les tentes quatre saisons, les yourtes, les refuges ou encore le confort de l’auberge au Moulin Wakefield. Parmi les choses à ne pas manquer dans le parc, notons le belvédère Champlain situé à 335 mètres d’altitude qui offre une vue en plongée sur la vallée de l’Outaouais depuis les collines de la Gatineau. Les enfants seront aussi fascinés par la caverne Lusk, une caverne de marbre, témoin de la période glaciaire. Il faut toutefois prévoir quatre heures pour le trajet aller-retour. Finalement, le Domaine Makenzie-King est un incontournable du parc. Ce domaine champêtre de 231 hectares a appartenu au 10e premier ministre du Canada. En période estivale, on peut prendre part à une visite guidée des lieux. Les fins de semaine de juillet et août, un guide-interprète accueille les enfants au garage Kingswood où ils peuvent bricoler et jouer à des jeux d’époque.

À deux pas du casino, on peut aussi profiter du magnifique centre de plein air du Lac Leamy qui permet de pratiquer de nombreuses activités, dont la baignade et la location d’embarcations.

 

3

On veut vivre des expériences familiales qui sortent de l’ordinaire

En plus de ses 17 000 pieds carrés de murs sur une hauteur allant jusqu’à 45 pieds, le centre d’escalade Altitude Gym à Gatineau propose une formule novatrice qui plaira aux enfants avec son parc d’amusement Clip ‘N Climb. Dans cette section, les enfants sont invités à grimper dans des parcours aménagés selon des thèmes différents, rendant le tout vraiment ludique.

Pour les 10 ans et moins, Zigazoom est vraiment l’endroit idéal pour dépenser son énergie. Le centre d’amusement renferme des structures de bois dans lesquels les enfants peuvent grimper et s’amuser. Le décor évoque un monde enchanté et vise à stimuler l’imagination des petits. On y retrouve des jouets, des costumes et des aires de jeux adaptées aux différents groupes d’âge. Pendant que les enfants explorent, les parents peuvent siroter un café tranquillement.

Le centre d’amusement Fun Junction est également gage de réussite. On y retrouve un jeu de laser, un minigolf néon, une aire de jeux pour les sept ans et moins ainsi que des arcades! En plus d’un restaurant! Tout sous un même toit!

 

4

La ville grouillera d’activités pour le 150e anniversaire de la confédération

Le Canada fêtera ses 150 ans et Gatineau prendra des airs de fête cet été. La programmation sera remplie! Parmi les activités à ne pas manquer, soulignons Mosaïcanada 150/Gatineau 2017 qui aura lieu du 1er juillet au 15 octobre 2017. Il s’agira de l’un des plus importants événements horticoles au Canada. Il sera possible d’admirer les sculptures sur un circuit de près d’un kilomètre tout à fait gratuitement.  En août, le Cirque du Soleil sera aussi de la partie avec des représentations du spectacle VOLTA. Les Grands Feux du Casino, qui se tiennent également en août, reverront leur formule habituelle pour l’occasion et présenteront cinq thématiques relatant les grands moments de l’histoire canadienne.

 

5

Nous pourrons tirer profit de sa localisation

Voisinant Ottawa et bordant la rivière Outaouais, Gatineau est un point de central idéal pour visiter l’Outaouais. Vous pourrez sauter à bord d’un taxi-bateau pour rejoindre la capitale où musées, marchés et monuments historiques abondent. Sinon, à quelques kilomètres de voiture, vous pourrez facilement rejoindre le Parc Oméga, la populaire plage du centre touristique du Lac-Simon, L’Éco-Odyssé ou encore le parc aquatique thématique Calypso.

 

Et c’est sans parler des marchés publics, de l’offre gourmande et des 51 bières qui sont brassées dans la ville. Ni du centre-ville et du secteur du Vieux-Aylmer avec ses restaurants, cafés, boutiques, de l’immense piste cyclable bordant la rivière et du port de plaisance. Avez-vous réellement besoin d’excuses supplémentaires?

 

 

Texte : Marilyn Préfontaine

 

 

Catégorie secondaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *