Activité

Les parcs nationaux du Québec : plus famille friendly que jamais

Près de 300 000 personnes participe aux très nombreuses activités de découverte qui se déroulent dans le réseau québécois des parcs nationaux chaque année. C’est tout dire de la foule de possibilités qui sont offertes aux visiteurs afin d’enrichir leurs connaissances sur le milieu naturel. Les activités de découverte empruntent différentes formes : capsules théâtrales, chasses au trésor, randonnées de toutes sortes (à pied, à vélo, sur l’eau, etc.), activités postées (animées par des naturalistes postés à des points d’intérêt particulier du parc), causeries, etc. Plusieurs de ces activités sont particulièrement adaptées aux enfants. Depuis l’été 2015, toutes ces activités sont gratuites – ainsi que l’accès aux parcs nationaux du Québec et la majorité des activités de plein air (incluant l’équipement) – pour les enfants de 17 ans et moins.

 

Parc national du Mont-Tremblant

Sur l’eau, à la plage, en sentiers, dans les hauteurs, le parc national du Mont-Tremblant a de quoi dégourdir les jambes de n’importe quel enfant, même les plus fringants. Mais, entre une sortie en surf à pagaie ou à vélo, après une échappée à la montagne en randonnée pédestre ou en via ferrata, il faut bien souffler un peu… mais pas trop. Pour permettre un temps de répit familial, le parc propose un programme d’activités de découverte fort intéressant. Deux d’entre elles – des causeries – se déroulent autour du feu et abordent des sujets fascinants : les loups et les légendes amérindiennes. Histoires de loup et Contes et légendes amérindiennes tiendront certainement toute la famille en haleine.

 

Parc national du Mont-Mégantic

Pourquoi ne pas offrir aux enfants rêveurs, un tantinet dans la lune, un magnifique voyage dans les étoiles ? Au parc national du Mont-Mégantic, les étoiles se comptent par milliers. Une là, une autre là. Hey !, elle file à toute vitesse ! C’est quoi, une étoile filante? Et cette planète, on l’appelle comment ? On dirait que des souris l’habitent… Le parc national est situé dans une réserve internationale de ciel étoilé, c’est pourquoi la qualité d’observation y est optimale. Il propose un voyage fascinant à travers l’espace et l’histoire de l’Univers. L’ASTROLab, accessible gratuitement pour les enfants, saura certainement répondre à toutes leurs questions, tandis que les soirées d’astronomie en susciteront bien d’autres. La construction et le décollage d’une fusée sont aussi au programme d’une visite. Après tout, c’est le seul moyen d’aller les voir de près… ces étoiles.

Comme la lune a souvent rendez-vous avec le soleil, ce ne sont pas non plus les activités de plein air qui manquent au parc. Le secteur de Franceville est bien aménagé pour accueillir les familles : des sentiers adaptés aux petites jambes, des aires de jeux, une activité excitante qui consiste, rien de moins, à chercher des pépites d’or dans le sentier de la Montée du Dragon.

 

Parc national de Plaisance

Cette fois, la Sépaq propose un voyage au cœur des bayous du Nord. C’est quoi les bayous ? En gros, des milieux marécageux où grouille une petite faune qui excite bien les enfants. Le parc suggère plusieurs sentiers de randonnée de niveau facile, dont la Zizanie-des-Marais, un parcours de 1 km, accessible aux poussettes à grosses roues, qui comporte un impressionnant trottoir flottant, une tour d’observation et une halte pour pique-niquer. Du côté des activités de découverte, l’Excursion dans les bayous, qui se déroule en rabaska, permet de découvrir les jardins flottants avec un garde-parc naturaliste. Au fil de l’eau, il démystifie la faune et la végétation particulières des marais. De son côté, l’Atelier des petits animaux vient explorer les secrets de ces petites bêtes et, surtout, faire comprendre aux enfants pourquoi il faut résister à l’envie de les capturer. Un bricolage à la fin de l’activité leur évitera de repartir bredouilles.

 

Parc national du Bic

Une légende raconte que l’ange chargé de créer les montagnes arriva au parc national du Bic à la toute fin de son périple. Épuisé, il y secoua son manteau pour le vider de sa précieuse charge. Résultats : des anses, des baies et des caps qui embrassent la mer. On les nomme l’île aux Amours, le mont Chocolat, l’anse à Mouille-Cul ou encore l’île au Massacre. Ils évoquent le passé riche et la topographie particulière de ce territoire, habité par le phoque, l’eider à duvet, le porc-épic, etc. Curieux de nature, Elliot, un jeune garçon du parc national du Bic, entraînera les enfants dans une fascinante odyssée à la découverte de l’estuaire. En remontant le temps, et grâce à la fameuse DoLorean de son père, les jeunes feront la rencontre d’explorateurs, de pilotes et de pêcheurs qui leur parleront du fleuve. Ils plongeront même sous les eaux pour y découvrir la diversité insoupçonnée de la vie sous-marine.

 

Parc national de la Pointe-Taillon

Les enfants parcourront, fascinés, la longue plage de sable fin du parc national de la Pointe-Taillon, striée de magnétite, de zircon et de grenat : des trésors extraordinaires. Cet été, la plus longue plage naturelle du lac Saint-Jean se fera plus invitante et plus accueillante que jamais grâce à une aire de jeux bonifiée, un jeu de volleyball aquatique gonflable, des accessoires pour jouer dans le sable, des BBQ, etc. Sur les quelque 45 km de piste cyclable, il fait bon aussi de parcourir l’intérieur de la péninsule à vélo. On se rend aussi à vélo à son site de camping, situé aux kilomètres 2 et 4 du centre de découverte et des services. Au kilomètre 6,5 de la piste cyclable, les familles se doivent de rencontrer l’un des membres de la famille Hudon, qui habitait le village de Jeanne-d’Arc, situé dans la pointe Taillon, en 1916. Un rendez-vous avec l’humour et les derniers potins de ce petit coin de pays.

 

Pour en savoir plus sur ces activités, rendez-vous sur Sepaq.com.

 

 

Catégorie secondaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *