Groupe de gens qui font de la raquette en hiver

Les quatre saisons de la Forêt Montmorency

 

Il y a de ces lieux où il faut tout simplement déposer le pied pour tout comprendre. C’est absolument le cas de la Forêt Montmorency, située à 45 minutes au nord de la ville de Québec. Un lieu magique où les étoiles peuplent le ciel par milliers, où la faune circule librement et où la flore n’a pas peur de prendre sa place. Un lieu protégé comme il n’y en a nulle part ailleurs…

 

S’étalant sur 412 km2, la Forêt Montmorency est la plus grande forêt d’enseignement et de recherche universitaire au monde. Administrée par l’Université Laval, elle sait habilement fusionner la foresterie et le récréatif, ses deux nobles vocations.

 

Immersion au cœur de la nature

À longueur d’année, la Forêt Montmorency fourmille d’attraits. L’hiver, les amoureux de ski de fond y trouvent amplement leur compte. « L’hiver dure longtemps ici. Nous avons la saison de ski de fond la plus longue au Québec. Elle  commence en octobre et s’étire jusqu’à Pâques! », souligne Julie Moffet, coordonnatrice des opérations récréatives à la Forêt Montmorency. C’est grâce à une montagne de neige recouverte de bran de scie pendant l’hiver et qui se conserve tout l’été qu’on peut offrir dès octobre, plus de deux kilomètres de pistes sur neige artificielle. En saison régulière, 21 kilomètres de circuits hors-pistes balisés et 57 kilomètres linéaires sont accessibles. La forêt est également reconnue comme étant l’un des meilleurs endroits de la région pour pratiquer la raquette avec ses splendides 22 kilomètres de sentiers balisés au cœur de la forêt boréale. Comme si ce n’était pas assez, on peut également chausser nos patins sur la patinoire ou glisser sur tube.

Famille en ski de fond
Ski de fond

 

Toutefois, l’activité familiale par excellence se tient en décembre, alors qu’on invite les gens à venir couper leur sapin de Noël. « Vous parcourez deux kilomètres dans la forêt, on vous fournit le traîneau et tout le nécessaire pour couper votre sapin. N’oubliez pas un traîneau supplémentaire pour les tout-petits », explique Mme Moffet.

 

En été, on profite de la richesse des cours d’eau pour pratiquer la pêche en lacs et en rivière. Ateliers de formation et sorties avec guides sont même offerts pour les débutants. Pour découvrir la forêt dans toute sa splendeur, rien de mieux qu’une randonnée dans les sentiers balisés qui forment plus de 16 kilomètres au total.

 

À l’automne, on saute sur l’occasion de voir cette splendide bête qui représente si bien notre pays : l’orignal. De septembre à octobre, au crépuscule, des groupes d’observation de l’orignal sont organisés. Attention, il faut toutefois que les enfants soient capables de rester en silence un bon moment pour pouvoir apprécier le tout.

 

À l’année, il faut absolument participer à l’activité phare, soit la découverte guidée de la forêt boréale. « L’hiver, la visite se fait en raquette et l’été à pied. On peut se rassembler deux familles et on part à l’aventure avec un guide naturaliste qui nous apprendra un tas de choses sur la faune et la flore de la Forêt Montmorency ».

 

Dormir chez Dame Nature


Comme les activités ne manquent pas, il peut être tentant de dormir sur place et de carrément se débrancher de la ville l’espace de quelques jours. Plusieurs options sont offertes dont le superbe chalet de luxe 5 étoiles qui comprend 4 lits double. Des chalets familiaux pouvant accueillir de 10 à 12 personnes sont aussi disponibles. En chalet, on a accès à une cuisine pour se concocter nos propres repas. Sinon le pavillon principal dispose de 60 chambres en occupation simple, double ou triple. Les salles de bain sont partagées sur l’étage et on peut facilement accéder à la salle de séjour où billard et ping-pong sont là pour nous divertir. La belle salle avec foyer central est aussi tellement réconfortante pour une soirée de jeux de société au bord du crépitement du feu. En pavillon, on prend les repas à la cafétéria. « La nourriture y est délicieuse, tout est fait maison, sans friture. Nous mettons à l’honneur des produits boréaux comme le sapin, la chanterelle ou la quenouille. »

Chalet dans un paysage d'hiver
Chalet au bord des chutes

 

Pendant la période des Fêtes et la semaine de relâche, c’est bouillant d’activités spéciales pour les familles en hébergement. Magie, astronomie, bricolage, de l’animation pour combler tout le monde. Une véritable façon de déconnecter!

 

 

 

Texte : Marilyn Préfontaine

Photos :  Forêt Montmorency

 

 

 

À LIRE AUSSI : 10 conseils de survie en forêt

 

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *